Page d'accueil Chine-Tunisie Sur la Chine Visa Commerce et Investissement Tourisme
Conférence de presse du 13 mars 2012
2012/03/13

Le 13 mars 2012, le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Liu Weimin a tenu une conférence de presse.

Q : Selon certaines sources, des militaires du Myanmar seraient récemment entrés dans la province du Yunnan et auraient tué par balle un citoyen chinois. Veuillez le confirmer. La Chine a-t-elle fait des démarches auprès du Myanmar ?

R : Le 12 janvier, deux soldats de l'armée gouvernementale du Myanmar sont entrés illégalement dans le Département autonome de Dehong, province du Yunnan, et y ont tué un citoyen chinois. Nous avons fait, tout de suite après cet assassinat, des démarches solennelles auprès du Myanmar tout en lui demandant de faire rapidement la lumière sur l'affaire, de punir les auteurs du crime avec la sévérité qui s'impose, d'indemniser la famille de la victime et de renforcer effectivement l'éducation et le contrôle de ses troupes stationnées à la frontière pour éviter la reproduction de tels incidents. Le Myanmar a fait savoir qu'il attache une grande importance aux démarches faites par la Chine et qu'il est en train de mener des enquêtes concernées.

Q : Selon certaines sources, la restriction imposée par la Chine à ses exportations de matières premières utilisées dans la haute technologie, dont les terres rares, aurait porté atteinte aux intérêts des entreprises américaines, et les Etats-Unis envisageraient de porter plainte devant l'OMC. Comment y réagissez-vous ?

R : Les terres rares sont des ressources rares et non renouvelables, et leur exploitation a un impact négatif sur l'environnement. Dans un souci de protéger l'environnement et les ressources et de réaliser un développement durable, le gouvernement chinois a mis en œuvre des mesures de contrôle sur les terres rares, et ce non seulement pour leur exportation, mais aussi pour leur exploitation et leur production. Les mesures concernées sont conformes aux règles de l'OMC. La Chine possède 36,4% des terres rares du monde, alors qu'elle assure plus de 90% de l'approvisionnement mondial en ces ressources. Depuis de nombreuses années, malgré une forte pression sur l'environnement, la Chine s'est toujours efforcée d'exporter une certaine quantité de terres rares. A l'avenir, la Chine continuera à en fournir au marché international tout en exerçant, en vertu des règles de l'OMC, un contrôle efficace sur ses exportations de terres rares.

Nous espérons voir les autres pays possédant des terres rares exploiter activement ces ressources et assumer ensemble avec nous les responsabilités d'approvisionner le marché mondial. Nous entendons également renforcer notre coopération avec les autres pays pour trouver et exploiter des ressources alternatives et améliorer l'efficacité d'utilisation des terres rares.

Q : L'Ambassadeur Zhong Jianhua, Représentant spécial du gouvernement chinois pour les affaires africaines, s'est récemment rendu au Soudan et au Soudan du Sud. Veuillez nous donner des informations sur cette visite.

R : L'Ambassadeur Zhong Jianhua, Représentant spécial du gouvernement chinois pour les affaires africaines, s'est rendu au Soudan et au Soudan du Sud du 10 au 13 mars. Il a rencontré, le 11, le Président soudanais Omar Hassan Ahmed Al-Bashir, et le 12, le Vice-Ministre sud-soudanais des Affaires étrangères Grace Daterio. Cette visite, pas encore terminée, a pour objectif d'échanger des vues avec les dirigeants des deux pays sur les relations Chine-Soudan et Chine-Soudan du Sud de même que les relations Soudan-Soudan du Sud, et d'encourager les deux pays à vivre en bons termes, à régler adéquatement les questions concernées par le dialogue et les consultations et à préserver leurs intérêts ainsi que la paix et la stabilité dans la région.

Q : Demain, le projet d'amendement du Code de procédure pénale sera mis au vote à l'Assemblée populaire nationale. Est-ce que cela signifie que la Chine a fait des progrès en matière de protection des droits de l'homme ?

R : Ces derniers jours, un responsable du Bureau des Affaires législatives du Comité permanent de l'APN a donné des explications détaillées sur les questions concernant le Code de procédure pénale. Ce projet d'amendement, présenté après d'amples consultations des différents milieux et secteurs de la société, traduit pleinement le principe de réprimer les actes criminels tout en protégeant les droits de l'homme et constitue donc un progrès majeur de la Chine dans la contruction d'un Etat de droit hautement démocratique et la protection des droits de l'homme.

Q : Selon certaines sources, un soldat américain aurait récemment tiré sur des civils afghans, faisant des morts et des blessés. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Bouleversés par l'affaire, nous exprimons nos condoléances et notre sympathie aux familles des victimes. En tant que pays voisin et ami de l'Afghanistan, la Chine souhaite sincèrement voir ce pays réaliser au plus tôt la paix et la stabilité. Les parties concernées doivent agir davantage en faveur de la sécurité et de la stabilité de l'Afghanistan.

Q : Selon certaines sources, des moines vietnamiens envisageraient de s'installer dans des temples sur les îles appelées « îles Spratly » par le Viet Nam (îles Nansha pour la Chine), pour en revendiquer la souveraineté. Comment y réagissez-vous ?

R : La Chine possède une souveraineté incontestable sur les îles de la Mer de Chine méridionale et les eaux adjacentes. Nous espérons que la partie vietnamienne pourra observer effectivement l'esprit de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer de Chine méridionale et l'Accord sur les principes directeurs fondamentaux pour le règlement des questions maritimes entre la Chine et le Viet Nam, agir davantage en faveur de la coopération et de la stabilité en Mer de Chine méridionale et s'abstenir de tout acte susceptible de compliquer la situation.

Q : Le Conseil de Sécurité de l'ONU a tenu hier un débat sur le dossier syrien. Quelle est actuellement la position de la Chine sur la question syrienne ? Si le Conseil de Sécurité organise un nouveau vote sur un projet de résolution concernant la Syrie, changerez-vous votre position ?

R : Vous connaissez nos six propositions pour un règlement politique de la question syrienne, et cette position n'a pas changé. Hier, lors de la réunion ministérielle tenue par le Conseil de Sécurité, l'Ambassadeur Li Baodong a rappelé d'une manière globale la position et les propositions de la Chine. Nous espérons que la situation en Syrie pourra se stabiliser rapidement, que le processus du dialogue politique pourra être lancé dans les meilleurs délais et que la communauté internationale pourra jouer un rôle actif et constructif pour la réalisation de ces objectifs.

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer